Lancer son entreprise à temps partiel: Histoires d’entrepreneur-es

Mis à jour : mai 10


Prima est une femme singulièrement ouverte au monde et aux multiples cultures qui le tissent. Née au Congo, en Afrique centrale, elle a beaucoup voyagé, vécu dans de nombreux pays avant de s’installer, il y a neuf ans au Québec.


En 2018, faisant place à un besoin de plus en plus puissant de s’investir dans un projet signifiant, qui raconte son histoire, elle décide de créer sa propre entreprise, en parallèle de son activité salariée.


Kisina Déco se donne pour mission de créer un pont entre l’Afrique et l’Occident à travers la fabrication et la commercialisation d’articles de décoration intérieure d’inspiration africaine de haute qualité. « On voit beaucoup de made in China, de made in Bangladesh mais très peu de produits fabriqués en Afrique. Or, nous avons une culture, un savoir-faire que l’on peut exporter et valoriser à l’intérieur de relations marchandes équitables ».


La concrétisation de ce projet, étalée sur trois années, n’a rien eu d’évident. Rédiger un plan d’affaires, trouver du financement furent des étapes délicates. « Le fait d’être salariée a constitué un frein, ma situation ne correspondait à aucun critère. Par ailleurs, la dimension africaine de mon projet n’apparaissait pas séduisante ».


C’est finalement auprès de Futurpreneur que Prima a trouvé le soutien dont elle avait besoin. En 2018, elle est l’une des premières entrepreneures à bénéficier du programme Entreprise à temps partiel de Futurpreneur, sponsorisé par le Groupe Banque TD.


Un an plus tard, avec l’aide de sa sœur habitant au Sénégal, Prima lance une première collection de coussins de décoration, disponible en ligne. Les housses, fabriquées à la main au Sénégal par des artisans locaux sont envoyées à Prima qui se charge de leur remplissage, de leur commercialisation puis de leur acheminement aux client-es.

Depuis la création de son entreprise, Prima constate un intérêt grandissant pour ses produits. Sa difficulté actuelle est de convertir cet engouement en ventes effectives. Conserver un emploi salarié constitue dès lors un avantage. Elle peut ainsi déployer son projet à son rythme mais aussi faire face aux aléas de l’entrepreneuriat, tels que la crise actuelle de la Covid 19…


En suspendant la tenue de salons et autres événements de réseautage, cette crise a considérablement freiné le développement d’affaires de Kisina Déco. Outre le soutien de ses proches, Prima a pu maintenir son entreprise à flot grâce à l’aide de Futurpreneur (qui a offert à ses client-es la couverture des remboursements de leurs prêts durant 6 mois).


Pour s’adapter à cette nouvelle réalité, Prima a revu sa stratégie de communication; désormais plus active sur les réseaux sociaux, elle s’attache à multiplier les collaborations, notamment avec des designers. Prochainement, les produits Kisina Déco seront disponibles sur l’application mobile gratuite de conception de plan 3D et de réalité virtuelle PLÜMERS!

A terme, Prima aimerait pouvoir se consacrer à temps plein à son entreprise, élargir son offre et faire de Kisina Déco l’une des références en matière de décoration intérieure d’inspiration africaine!


Article paru le 18 septembre 2020 dans le blogue Futurpreneur

3 vues0 commentaire